Centenaire 14-18, ce musée de Meaux est un message d’humanisme et de paix à portée universelle, sur une proposition de Jean- François Copé, le musée de Meaux, inauguré le 11 novembre 2011, par Nicolas Sarkozy, Président de la République, incarne l’ambition nouvelle de ce tourisme mémoriel dans l’hexagone, principal champ de bataille du premier conflit mondial. Ce musée a été rendu possible grâce à Jean-François Copé et Jean-Pierre Verney, qui, ce dernier, a cédé ses livres, journaux, fusils, uniformes… pour la modique somme de 650 000 euros. Le tourisme de mémoire autour des sites historique de 1914-1918, monte en puissance, surtout à l’approche du Centenaire 14-18.

Le tourisme de mémoire a attiré 6.2 millions de visiteurs en France en 2010, pour un chiffre d’affaires de 45 millions d’euros, avant le grand rendez-vous de 2014, qui marquera le Centenaire de la première Guerre mondiale et verra ce chiffre d’affaires doubler.

Le centième anniversaire du début de la première guerre mondiale, va se dérouler au cœur du miracle de la paix européenne  «  qui doit être mis en avant » estime Daniel Percheron, le président PS du conseil régional du Nord / Pas-de-Calais en soulignant « la dimension universelle » de l’événement.

Pour accompagner ces commémorations du Centenaire 14-18, un Groupement d'Intérêt Economique est en formation afin de donner une direction des opérations à ce Centenaire.

Ce G.I.E. est un groupement d’entreprises françaises, de plusieurs milliers de personnes, dont le but est de faciliter et de développer l’activité économique, via de très nombreux produits dérivés et touristique en France lors des commémorations du centenaire 14-18.

Composition de ce GIE :

■  d’un grand groupe international ayant des filiales dans la presse écrite, dans l’audiovisuel et dans le sport.

■  d’une banque française de premier plan.

■  d’une vingtaine de sociétés françaises du monde de la communication par
l’objet, l’objet marketing-publicitaire, imprimerie, vêtements, tour opérateur
et du tourisme.